Bâle – Des deux côtés du Rhin

Vous allez bien ? Je vous avoue que le début d’année a été un peu difficile. J’ai été un peu chamboulé par les événements et j’ai eu du mal à prendre un bon rythme (travail, blog, loisirs…). Après de longs mois d’absence, je vous propose de découvrir une ville que j’apprécie beaucoup: Bâle.
Bâle-14

Bâle ou Basel en allemand n’est pas très connue en France. Bâle est la troisième ville de la Confédération helvétique après Zürich et Genève, que les gens connaissent généralement plus.
Bâle s’est constituée il y a plusieurs siècles autour du coude du Rhin, juste en amont de la partie franco-allemande du fleuve. Le premier site romain établi dans le secteur est Augusta Raurica.

Tournée vers le bassin rhénan, Bâle a un destin similaire à d’autres villes liées au fleuve, comme Strasbourg ou Mayence et devient l’un des foyers de diffusion de l’humanisme. Encore aujourd’hui Bâle est tournée vers l’extérieur et jouit pleinement de sa situation de carrefour entre le Nord, le Sud, l’Ouest et l’Est de l’Europe, à la frontière de la Suisse, de la France et de l’Allemagne. L’agglomération trinationale bâloise compte près de 850.000 habitants. L’industrie pharmaceutique et les organisations internationales sont les atouts économique de la ville, tout comme la navigation fluviale. Le Rhin, importante artère de trafic fluvial est navigable à partir de Bâle jusqu’à l’embouchure du fleuve, aux Pays-Bas.
Rhein
On parle allemand à Bâle, suisse allemand pour être plus exact. Oubliez les trois quarts de vos connaissances dans la langue de Goethe, le suisse allemande a ses spécificités et diffère en de nombreux points à l’allemand dit « standard », surtout concernant la prononciation, les « r » sont roulés par exemple. Malgré mon piètre niveau d’allemand, j’arrive à peu près à m’en sortir en Allemagne, mais en Suisse alémanique, c’est autre chose… Mais essayez quand même, vous allez bien rire. Comme Genève et Luxembourg, un nombre important de frontaliers aussi bien français qu’allemands traversent la frontière pour travailler à Bâle. Donc heureusement la plupart des commerces bâlois ont un(e) employé(e) français(e), toutefois faites attention à ce que vous dîtes, je me suis fait avoir une fois…
Basel Bahnhof SBB CFF
Voici pour la petite histoire et les chiffres. Je vous propose maintenant de découvrir la cité rhénane et comment s’y rendre.

Y aller

Voiture, train ou avion, la ville est très bien desservie.
Bâle-
Si vous venez de loin, vous pouvez vous rendre à Bâle en TGV (direct depuis Paris, ou via Dijon, Mulhouse ou Strasbourg).A 5km du centre-ville se trouve l’EuroAirport qui dessert les villes de Bâle, Mulhouse et Fribourg (Allemagne), d’où son joli nom.

La principale ligne TER Alsace relie Strasbourg à Bâle, distante de 140km, effectués en 1h30. La ville est également facilement accessible depuis la Franche-Comté via Mulhouse.

Enfin il y a la route, Bâle est un carrefour important, il y a donc beaucoup de trafic, je vous déconseille de vous y rendre en voiture. Toutefois si vous souhaitez pousser votre visite par une découverte de la région, la ville est connectée à la France via l’A35 (Strasbourg, Colmar et Mulhouse) et l’A5 allemande (Francfort et Karlsruhe). Toutefois n’oubliez pas la vignette si vous voulez voyager sur le réseau autoroutier helvétique !

Arrivée à Bâle par le train

Lorsque je me rends à Bâle, j’y vais en train. La gare centrale (SBB) de Bâle est plutôt belle, je vous invite à y faire un petit tour, il y a des fresques qui mettent en valeur les paysages de Suisse, avec le Jura, les Alpes, les lacs… L’extérieur est aussi plutôt joli. La gare Basel SBB n’est pas à confondre avec Basel Sankt Johan (petite gare entre Mulhouse et la gare centrale et Basel Baden, la gare qui dessert les lignes venant d’Allemagne.
Bâle-5
Puis deux choix s’offrent à vous : le tramway ou vos pieds pour vous rendre dans le centre-ville après plusieurs dizaine de minutes (ou plus) assis dans le train, c’est toujours agréable de se dégourdir les jambes, d’autant que la gare ne se situe qu’à 15 minutes du centre. Mais si vous tenez à prendre les transports en commun, presque toutes les lignes de tramway (une grosse dizaine de tête) passent par la gare SBB.Bâle-4
Je ne l’ai jamais emprunté, mais je trouve que le tramway bâlois a beaucoup de cachet et change un peu des tramway français résolument modernes, sauf peut-être ceux de Grenoble et Saint-Étienne pour les connaisseurs. Deux compagnies exploitent le réseau ferré urbain. Les trams jaunes et les verts.
Bâle-6
Bâle est le siège de plusieurs institutions ou organismes d’importance mondiale, il faut donc des établissements renommés pour héberger les visiteurs de marque. Je vous avoue que personnellement celui-ci ne me fait nullement envie.
Bâle-7
Justement cette drôle de tour, située à deux pas de la gare abrite la Banque des règlements internationaux (BRI) qui est souvent présentée comme la « banque centrale des banques centrales ».
Bâle-8A proximité se trouve le Monument de Strasbourg, qui rend hommage aux réfugiés alsaciens qui se rendus à Bâle lorsque les troupes de l’alliance germanique ont envahi leur région.
DSC00040

Le centre-ville

En fait pour rallier le centre, il suffit de suivre les rails du tramway, qui n’a pas toujours pas de voie dédiée, comme dans beaucoup de villes en-dehors de la France. Attention si vous passer par la en voiture.
Bâle-9Au bout de quelques minutes, nous arrivons sur la place du marché, Markplatz. L’hôtel de Ville se situe dans ce beau bâtiment rouge. Comme vous pouvez le constater, les Bâlois n’aiment pas du tout faire du vélo.
BâleLa place du marché est la plus animée de la ville il y a toujours du monde, parfois des marchands et d’autres animations. MarktplatzMarktplatz
Il y a toujours quelque chose de sympa à découvrir dans le centre, comme cette petite cour et cette belle boîte aux lettres.
Bâle-3Bâle-2Un escalier à gravir ! La partie de la ville la plus ancienne se tient sur un promontoire qui surplombe le Rhin, je vous propose de grimper les quelques marches et de découvrir tout cela.
Bâle-17

La vieille-ville

Les jolies bâtisses cèdent la place à la cathédrale.Altstadt
Bâle-18
Bâle-27La cathédrale est fermée lors de notre visite, nous nous contenterons du cloître.
Bâle-25
Bâle-24
Bâle-23
En sortant de la cathédrale, on passe par la Münsterplatz, place de la cathédrale, pour aller jusqu’à la terrasse jouxtant l’édifice, en profitant de l’ombre des arbres.
Münsterplatz
Un arbre se cache aux pieds de la cathédrale.
Bâle-19La terrasse offre une très belle vue sur la ville, le Rhin et le massif jurassien.Rhein
Bâle-20On peut apercevoir la Messe Turm, la tour de la foire (comprenez parc des exposition), le plus haut édifice de la ville et deuxième de Suisse, après la Prime Tower de Zürich, qui l’a détrôné en 2010.Bâle-22Le pont Wettstein (Wettsteinbrück)Bâle-21

De l’autre côté du Rhin

Prenons la direction de l’autre rive du Rhin. Le centre-ville bâlois s’étend des deux côtés du fleuve, Altstadt Gross Basel et Altstadt Gross Basel, vieille ville grand Bâle et vieille ville petit Bâle, littéralement en français.
Arrêtons nous un moment sur le pont Mittlere pour avoir une vue d’ensemble depuis le Rhin. On peut apercevoir l’ensemble industriel chimique de Bâle. L’existence de ce complexe chimique a engendré une réputation péjorative à la ville. Certains pensent que la ville n’est qu’un conglomérat industrialo-chimique et que ses habitants sont exposés à une pollution toxique qui ferait passer Tchernobyl pour un parc naturel. Il est vrai que ces cheminées et cet ensemble de bâtiments industriels ne sont franchement pas beaux, mais il ne se trouve pas à portée immédiate du centre-ville. Tout comme les Lyonnais ont Feyzin, les Strasbourgeois Reichstett, toutes les villes ont une zone plutôt vilaine dans leur région.
Basel von Mittlere Brücke
Ce bâtiment imposant, qui me fait penser à un édifice hispanique, est la Kaserne, qui comme son nom l’indique est une caserne militaire reconvertie en centre de culture et d’art contemporains, l’un des plus importants du pays.
Bâle-16En tournant la tête vers la rive que l’on vient de quitter, on peut admirer la façade de l’hôtel Les Trois Rois, le plus ancien de la ville.Bâle-15Les rives du Rhin.Bâle-14Une partie des berges du Rhin ont été aménagées pour laisser la place aux promeneurs.Bâle-13Après avoir traversé le Rhin, on arrive dans une artère commerçante qui débouche sur le parc des exposition, Messe avec la fameuse tour aperçue plus tôt.Bâle-12
Bâle-11Nous traversons à nouveau le fleuve et malgré le contre-jour, nous pouvons voir les belles rives vertes et la cathédrale. Bâle-10On se laisse tenter par le tram pour retourner à la gare ?P1030092Basel Bahnhof SBB CFFJ’espère que la visite vous a plu. Je n’avais pas eu le temps d’explorer toutes les facettes de cette ville ou plusieurs cultures se croisent. Je vous invite à découvrir Bâle par vous-même.

La ville regorge de trésors, comme ses nombreux et renommés musées, galeries d’art et boutiques underground. Si vous avez l’occasion d’y aller dans le mois qui vient, ne ratez pas le carnaval, qui est l’événement le plus important de l’année qui attire 20 000 carnavaliers chaque année.  Défilés, musique et lampions sont au rendez-vous.

J’espère avoir l’occasion de revisiter la ville. Je prendrai plus de temps pour vous préparer un nouvel article sur cette belle ville.

Publicités

19 commentaires sur « Bâle – Des deux côtés du Rhin »

  1. Joli article sur cette ville que j’aime particulièrement surtout en hivers elle a un charme fou, merci encore pour l’article ,)
    à bientôt
    Félicie t

    1. Merci beaucoup Félicie ! J’y suis allé le plus souvent au printemps, la légère brise aux abords du Rhin et le soleil c’était génial ! Mais comme la plupart des villes du coin, elle est bien mise en valeur en hiver. Dans les jours qui viennent, ça va être sublime ! Merci de ta visite et de ton commentaire !

  2. Une ville que je ne connais pas du tout , et un pays que je connais assez peu … mais bon, jusqu’à présent, j’ai plutôt silonné l’Europe du Sud que l’Europe du nord, ce serait bien que cela change un peu 😉 En tout cas, merci pour ces photos et tous ces conseils !

    1. La Suisse est un très beau pays, dommage que les prix ne soient pas attractifs. Le Royaume-Uni est presque bon marché à côté. Mais il y a une foule de choses à voir et à faire. Ce que je préfère là-bas c’est le calme des gens. Merci de ta visite et de ton commentaire Isa !

  3. J’y étais une fois, je n’avais pas trop trop accroché, pourtant en regardant tes photos tu as fait quasiment le même itinéraire que moi. Pour moi, Bâle c’est la gare où on trouve le meilleur chocolat et même pas cher en plus ^^ Je suis rassurée quand tu dis que l’allemand n’a rien à voir avec le suisse alémanique, parce que justement je comprenais rien, mais je me suis dit qu’ils devaient comprendre le français vu que la moitié du pays est francophone.

    1. On a parfois besoin de voir un tableau plusieurs fois pour pouvoir l’apprécier. J’espère que tu auras l’occasion d’y retourner ! C’est bien la seule chose qui est plus intéressante à acheter en Suisse plutôt qu’en France ! Bien moins cher et bien meilleur, le chocolat Cailler c’est celui que je préfère ! Malheureusement les Bâlois, comme les Fribourgeois et les Saarbrückois (on dit comme ça ?) parlent très peu le français. Cela arrive, mais c’est rare. En fait c’est surtout grâce aux frontaliers qui travaillent à Bâle, Fribourg et Saarbrück que l’ont trouve des gens qui parlent français. C’est dommage, parce qu’en France on joue plus le jeu, on trouve souvent quelqu’un qui parle allemand à Metz, Forbach, Sarreguemines, Strasbourg, Colmar et Mulhouse. Sinon comme en Belgique, les Suisses ne parlent généralement que leur langue maternelle et l’anglais. Bien entendu beaucoup de Suisses Romands parlent allemand et de Suisses Alémaniques parlent français, mais ce n’est pas la majorité. Sauf dans les cantons bilingues et encore… Merci de ta visite et de ton commentaire ! Danke !

  4. J’ai de la famille pas très loin et à chaque fois quelque chose fait que nous n’y mettons pas les pieds … Mais je pense que j’irais y faire un tour la prochaine fois. Ce que j’en savais et ton article donne très envie.
    Très jolies photos et un article bien sympa.

    1. Oui il faut en profiter ! Tu es déjà allée en Allemagne du coup ? C’est ce que je préfère quand je retourne voir ma famille en Alsace, on va souvent faire un tour en Suisse ou en Allemagne. Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂

  5. Ah enfin un nouvel article, et bien complet :)!! Je n’y suis jamais allée, mais la ville a l’air très intéressante et agréable à explorer!

  6. Bonjour Jules et heureux de pouvoir lire à nouveau tes articles, cette ville de Bâle grouille de vie et de couleurs, par contre les façades de tous les bâtiments sont d’une clarté, on dirait quelles ont été repeintes!! Merci pour ce partage je suis sous le charme!!

    1. Bonjour Jean-Pierre ! Moi je suis heureux de lire mes commentaires et de trouver le tien ! Oui c’est exactement l’image que j’ai de Bâle, de la vie et des couleurs. Les couleurs des façades des pays/régions de culture germanique sont souvent très colorées. Cela me manquait un peu dans la capitale des Alpes, mis à par la cité universitaire internationale 😉 Merci pour ta visite, ton commentaire et tes encouragements !

  7. Hello Jules,
    Merci pour cette jolie balade. C’est très sympa de pouvoir te lire à nouveau et profiter de tes beaux clichés.
    J’ajoute donc Bâle à ma liste déjà bien longue de choses et de lieux à découvrir.

    1. Hello Sabrina ! Merci à toi pour ta visite et ton commentaire ! Oh quelle horreur ces listes, la mienne pourrait tenir sur la colonne Vendôme, quoi de mieux que des destinations à ajouter sur de la ferraille à canons 😉 J’espère que vous aurez la chance de vous promener à Bâle lors des beaux jours, il y règne une douceur surprenante de côté-là des Alpes !

    1. Oui le centre est vraiment sympa. Bâle est une ville qui bouge, plutôt branchée, mais pas trop stressée, à la mode germanique. Très agréable à visiter, j’espère que tu auras l’occasion d’y faire un tour et de t’amuser à jongler avec les langues 😀

  8. Jolies photos d’une ville que je ne connais pas du tout, cela donne envie d’aller y faire un tour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s