Le monastère royal de Brou, joyaux de la Bresse

Je vous propose de rester en France pour ce nouvel article. Après le jardin des Tuileries, je vous invite à découvrir le sublime monastère royal de Brou, situé dans l’Ain.
Brou-36Stéphane Bern était à Bourg-en-Bresse il y a une dizaine de jour pour tourner des séquences de l’émission Le monument préféré des Français. En effet, le monastère royal de Brou est le monument qui a recueilli le plus de votes auprès des internautes.

Ce choix a surpris beaucoup de monde et moi le premier. Bien entendu j’étais partisan d’une victoire de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, pour laquelle j’avais voté pour la région de mon coeur. Concernant le Rhône-Alpes, j’avais attribué ma voix au monastère de Brou. Mais cette victoire du monument burgien est amplement méritée. Cet ensemble architectural est sublime.

Un témoignage amoureux

Brou2
Pour comprendre le pourquoi et le comment du monastère, il faut faire un petit point historique. L’archiduchesse Marguerite d’Autriche, née en 1480 est issue des familles de Bourgogne et de Habsbourg. Promise à Charles, dauphin de France, elle est finalement répudiée par ce dernier. A 18 ans, elle épouse Jean d’Aragon, héritier de Castille et d’Aragon, qui meurt à 20 ans. Elle se remarie avec le duc Philibert II de Savoie en 1501.

Le couple ducal réside alors à Bourg-en-Bresse. Mais Philibert meurt lors d’une chasse dans la région en 1504. Malgré l’insistant de son père qui cherche à la remarier, notamment avec Henri VIII d’Angleterre, elle décide de rester à Bourg-en-Bresse et de porter le deuil durant le reste de sa vie.

Malgré la brieveté de son mariage avec Philibert, le couple semblait avoir nourrit un amour sincère. Marguerite décide de faire construire un monastère à Brou sur le site d’un prieuré en hommage à son époux défunt et sa belle-mère. Elle pose la première pierre de l’éfidice en 1506.

L’église de Brou est un bel exemple de gothique flamboyant.
Brou-3
J’ai visité le monastère royal il y a quelques semaines. Je vous conseille fortement de suivre une visite guidée, qui permet de bien comprendre toutes les subtilités et l’historique de l’ensemble. Concernant les tarifs, je vous invite à consulter les renseignements au bas de cet article.

Le premier cloître

On entre dans le monastère par le premier cloître. Lorsque Brou était encore occupé par des moines, il servait de transition entre le monde extérieur et la communauté monastique. Il était également censé être réservé aux appartements de Marguerite si elle y avait vécu, comme elle le désirait lors de la construction de l’édifice.
Brou-47
Brou-33On peut observer le toit de l’église à partir du premier cloître. Les tuiles colorées contrastent bien avec le ciel et le toit du cloître. Le toit a été refait entre 1996 et 1999.Brou-37L’entrée de l’église se fait par ce cloître.

Brou-6L’église

Une maquette est aménagée pour présenter le chantier du monastère.
Brou-8
Dès qu’on pénètre dans la nef la couleur de la pierre et la beauté des vitraux nous frappent.
Brou-7 Brou-9Ces grandes ouvertures rendent l’église lumineuse.Brou-11 Brou-12 Brou-14Le jubé, tribune transversale élevée entre la nef et le choeur, a récemment été ouvert au public. On le voit ici, juste au-dessus de l’entrée du choeur.Brou-10Il permet d’avoir d’excellents points de vue sur la nef :

Brou-17 Brou-19

Brou-20
Mais aussi sur le choeur de l’église, qui abrite les stalles et surtout les tombeaux de Marguerite, de Philibert et de Marguerite de Bourbon.
Brou-15

Brou-16
Brou-21
Brou-22
Les vitraux du choeur son les plus beaux de l’église.
Brou-25Les stalles éveillent toute de suite l’attention une fois qu’on entre dans le choeur. Il y en a contre les deux travées du choeur. Elles ont été réalisées entre 1530 et 1532 et se composent toutes les deux de 37 stalles. Les motifs choisis représentent des thèmes de l’Ancien et du Nouveau Testament.
Brou-4
Les tombeaux furent achevés peu après 1522. Les gisants ont la particularité de se regarder. Ainsi Marguerite de Bourbon regarde son fils, Philibert qui lui regarde son épouse, Marguerite, qui lui rend son regard.

Marguerite de Bourbon :
Brou1-2
Philibert II :
Brou-29
Marguerite d’Autriche :
Brou1
Les vitraux du choeur sont remarquables.
Brou-24bCelui-ci représente l’union de Philibert et Marguerite, les blasons situés entre eux sont ceux de leurs familles. On reconnait la célèbre croix de Savoie devant Philibert, alors que les armes de Marguerite sont plus complexes, on y trouve celle de son union, la maison de Savoie, ainsi que celle de la Bourgogne, des Habsbourg et des princes de France. Brou-26
La chapelle de Marguerite d’Autriche abrite un magnifique retable dédié aux Sept Joies e la Vierge. Les scènes sont méticuleusement détaillées.

Les deux autres cloîtres et le musée

Le grand cloître, comme le premier est de style gothique.
Brou-42
Brou-40
La construction du troisième cloître, plus tardive, a été effectuée à la demande des moines. Le style bressan laisse penser qu’il a été aménagé par des maîtres locaux.
Brou-31
Le clocher de l’église depuis le troisième cloître.
Brou-30Entre les deux cloîtres se trouve le musée de la ville de Bourg-en-Bresse. Des sculptures ont été installées au rez-de-chaussée et les étages abritent notamment des peintures flammandes, italiennes et françaises. Brou-43
Cette visite s’achève avec ce cliché pris dans le troisème cloître, avec ce rosier qui symbolise bien ce joyaux architectural oeuvre de l’une des plus grandes figures de l’Europe du XVIe siècle.
Brou-44

Retrouvez les autres articles rhône-alpins

Renseignements

  • Site de l’office de tourisme de Bourg-en-Bresse – bourgenbressetourisme.fr
  • Site officiel du monastère royal de Brou sur le portail du Centre des Monuments Nationaux – brou.monuments-nationaux.fr
  • Contact : +33 (0)4 74 22 83 83
  • Horaires : 09h00 – 17h00 – variable selon la saison
  • Ouverture : tous les jours sauf les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre et le 25 décembre.
  • Tarifs: plein tarif : 7,50 € ; demi-tarif : 4,50 € (jeune 18-25 non ressortissant de l’UE) ; gratuit : -18 ans, jeune 18-25 ressortissant de l’UE, demandeur d’emploi, bénéficiaire RSA, 1er dimanche de janvier, février, mars, novembre et décembre.
  • Audioguide : 4,50 € ou couple : 6 € pour 2 audioguides.
  • Accès :
    63 boulevard de Brou 01000 Bourg-en-Bresse – Lat.: 46,1979 ; Long.: 5,2356
    Par la route – Depuis Paris, Mâcon et Genève A6 et A40, prendre la sortie n°7 et suivre la direction de Brou et Bourg Centre. Depuis Lyon soit par l’A42, sortie n°7 soit par la N83 en contournant le centre de Bourg par les boulevards Jules Ferry, Paul Valéry et du 8-Mai 1945, puis en prenant la direction de Brou via le boulevard de Brou.
    Par le train – Depuis Paris, Strasbourg , Besançon et Genève en TGV direct, en TER depuis Lyon, Ambérieu-en-Bugey, Mâcon, Dijon, Chambéry et Saint-Claude – voyages-sncf.com
    En transport en commun – Le monastère est desservi par la ligne 5 du réseau urbain. Consultez le site des transports urbains de Bourg – tub-bourg.fr pour plus de renseignements.
Publicités

18 thoughts on “Le monastère royal de Brou, joyaux de la Bresse

  1. Ce lieu est superbe comme le montre ton reportage,
    est-il nécessaire d’organiser un concours du lieu préféré c’est un autre débat

    1. Brou est magnifique, je connaissais bien avant le concours. Je ne pense pas que ce soit indispensable, mais cela m’a permis de découvrir beaucoup de lieux et de monuments, je le prends plutôt comme cela moi. Merci de ta visite !

  2. Magnifique édifice que j’ai eu le plaisir de visiter plusieurs fois, pour une bugiste comme moi il n’est pas étonnant que les internautes l’aient désigné comme le plus beaux monuments français !

    1. Je trouve tout de même que c’est une grosse surprise, belle, mais inattendue tout de même. En tous les cas, c’est mérité, Brou est magnifique et bien mis en valeur !

    1. Oui c’est vraiment un bel ensemble. Je t’avoue que je ne connaissais pas du tout avant de venir vivre dans la région ! Tu vois qu’il y a plein de jolies choses en Rhône-Alpes !

  3. Qu’il est beau ce monastère ! une chouette découverte lors de l’émission « le monument préféré des Français », et je le découvre sur ton blog avec plaisir à travers tes belles photos ! J’aimerais beaucoup le visiter. Bon week-end !

    1. Je pense qu’il doit y avoir plus de monde à Brou maintenant. C’était la deuxième fois que je le visitais lorsque j’ai pris ces clichés. A faire la prochaine fois que tu passes près de Lyon ! Merci beaucoup de ta visite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s